Points à retenir du jour 2 du mini-camp des recrues des Giants

EAST RUTHERFORD, NJ — Le Géants de New York ont tenu leur deuxième et dernier entraînement sur le terrain du mini-camp des recrues samedi. Passons en revue certains des plats à emporter.

Enracinement pour les Rangers

Lorsqu’il était à Buffalo, l’entraîneur-chef Brian Daboll aurait peut-être préféré le Sabres de bison. Maintenant, cependant, quand il s’agit de hockey, Daboll est à fond sur le Rangers de New York.

“Heck, yeah”, a déclaré Daboll lorsqu’on lui a demandé s’il était pleinement investi dans la course aux séries éliminatoires des Rangers. Que [the Rangers beating Pittsburgh Friday night] était un grand match.

Daboll avait l’air de chercher des billets quand il a dit “J’aimerais être” au match 7 dimanche soir.

“Vraiment un bon exemple, cependant. Vous êtes mené 3-1 dans la série, 2-0 dans le match 5 et 2-0 dans le match 6 et tout le monde vous exclut, et que font-ils ? Ils continuent juste à rivaliser. Mettez-en un juste après l’autre, puis l’autre équipe revient, marque tout de suite, perd un peu d’élan et termine le match en force. C’est [a] équipe plutôt cool à surveiller en ce moment », a-t-il déclaré.

“Regardez le Derby du Kentucky l’autre jour. Le cheval n’était même pas dans la course, n’est-ce pas, jusqu’au dernier jour ? C’est l’athlétisme. C’est du sport. Vous traversez beaucoup de moments difficiles. Je dois rester fort mentalement.

Les Rangers ont pris note.

Je suppose que Daboll sera au Madison Square Garden pour le match de dimanche.

Ne discutez pas avec l’entraîneur-chef

C’est quelque chose que j’ai oublié de mentionner vendredi. Les entraîneurs de Tom Coughlin à Joe Judge ont toujours fait des histoires sur l’endroit où les médias devraient être stationnés pour regarder les exercices, en particulier lorsque l’entraînement se déroule sur le terrain arrière de Quest Diagnostics. C’est toujours “gardez-les derrière le ballon”, où il y a une ligne de joueurs sur le chemin et nous ne pouvons rien voir, ou “gardez-les sur le patio” où nous sommes à environ 100 mètres, sinon plus , de ce qui se passe réellement. Cela, généralement, est pour la protection des joueurs et des membres des médias. C’est compréhensible, bien qu’agaçant.

Eh bien, avec l’entraînement sur ce terrain arrière vendredi et samedi, c’est arrivé. Juste au moment où les Giants étaient sur le point de faire leur période de 14 matchs à 7 contre 7 vendredi, les relations publiques nous ont ordonné de reculer et de nous mettre derrière le ballon. Environ une minute plus tard, Daboll est passé et nous a dit que nous pouvions nous déplacer devant le ballon pour mieux voir.

Eh bien, un scribe stupide et choqué (OK, moi) a crié “mais PR vient de nous ramener ici.” À quoi Daboll a répondu qu’il annulait la décision et que nous pouvions aller où nous voulions pour obtenir le meilleur point de vue.

Samedi, je me suis assuré de dire à Daboll lors de son presser que je n’allais pas discuter avec ses directives pendant l’entraînement cette fois. L’entraîneur m’a cependant demandé avant le 7 contre 7 si j’étais d’accord avec les médias se déplaçant devant le ballon.

Donc, oui, au moins pour l’instant, l’entraîneur-chef est assez lâche.

Un peu plus d’action samedi

L’entraînement de samedi reflétait le format de vendredi. Rythme de marche pour une grande partie et une forte dose de travail individuel pendant la séance d’entraînement de 75 minutes, ainsi qu’une période de 14 parties 7 contre 7.

La différence samedi était que le ballon est descendu sur le terrain une poignée de fois. Vendredi, toutes les passes du quart-arrière Brian Lewerke étaient en dessous, plusieurs de la variété check down. Samedi, il y a eu plusieurs coups plus profonds.

  • Daylen Baldwin, un joueur d’essai de 6 pieds 2 pouces et 218 livres du Michigan, a eu la prise du camp. Il s’est étendu pour attraper un lancer haut de Lewerke sur une route de couture de 20 à 25 mètres sur le terrain.
  • L’ailier serré de l’agent libre non repêché Jeremiah Hall a attrapé une balle bien lancée de Lewerke sur une route de roue à environ 20 mètres sur le terrain. Hall était étroitement couvert par le secondeur Josh Watson, un vétéran de la NFL depuis trois ans.
  • L’ailier rapproché Daniel Bellinger, le choix de quatrième ronde de l’équipe, s’est ouvert pour un gros jeu dans la couture.
  • Le secondeur Darrian Beavers a fait le jeu défensif de la session 7 contre 7, éliminant un retrait rapide destiné à Bellinger.

Voici Daboll expliquant pourquoi les Giants ont gardé les choses aussi simples que possible sur le terrain pendant les deux jours :

“Plus vous avez de choses dans la tête, plus vous jouez lentement. Ces gars-là sont assez anxieux à mesure que ça arrive.

L’école en session pour Wan’Dale

Le choix de deuxième ronde Wan’Dale Robinson a reçu plus d’attention que tout autre joueur que j’ai remarqué au cours des deux jours d’entraînement. Cela vient avec la mise en garde que les joueurs de ligne défensifs et les secondeurs, ainsi que les joueurs de ligne offensifs, s’entraînaient loin d’où.

Daboll semblait toujours être là quand Robinson attrapait des bottés de dégagement ou des itinéraires de course, et l’entraîneur des receveurs larges Mike Groh semblait avoir plus à dire à Robinson – bon et mauvais – qu’à peu près n’importe qui d’autre. De plus, commodément, chaque fois que le tour de Robinson arrivait dans un exercice de réception, c’était Lewerke, et non le directeur général Joe Schoen ou un autre entraîneur, qui lui lançait.

C’est peut-être une petite indication que les Giants ont de grands projets pour le 43e choix au total.

Un QB dans le camp ?

Tout le monde a eu du plaisir à voir le directeur général Joe Schoen lancer aux receveurs vendredi. Pourquoi, cependant, les Giants n’avaient-ils que le quart-arrière au mini-camp? Daboll a dit qu’il “pensait juste que c’était la meilleure chose”.

Emory Hunt de Football Gameplan avait le reste de l’histoire.

Joueurs à surveiller

Voici Daboll sur quelques-uns des agents libres non repêchés remarquables:

Le porteur de ballon Jashaun Corbin…

Sportif. J’ai eu une contraction rapide. Il a passé une bonne journée hier [Friday]. Sorte de ressort un peu … il n’y a que tellement de choses que vous pouvez voir là-bas. Mais les exercices individuels, beaucoup d’entre eux, vous y allez presque lors de journées professionnelles ou d’entraînements individuels. Certains des exercices que nous faisons même ici sont certains des exercices que nous faisons lorsque nous travaillons les gars afin que vous ayez une bonne idée d’eux. Vous pouvez comparer le type de pommes aux pommes.

L’ailier serré Andre Miller…

« Il a une bonne taille. De toute évidence, il a beaucoup joué sur le périmètre là-bas dans le Maine. Il a une bonne taille et il a des compétences que nous pouvons peut-être développer un peu ici dans la partie intérieure de la formation offensive, où que ce soit, que ce soit attaché et hors du ballon un peu dans la fente, peut-être un peu dans le champ arrière.

«J’essaie juste de trouver un rôle. A un peu d’athlétisme. Bien couru. J’espère qu’il pourra contribuer aux équipes spéciales quand il sera ici. Juste un gars qui a de l’athlétisme, je veux jeter un coup d’œil dans ce rôle.

Horaire hors saison

La partie OTA du calendrier intersaison des Giants commence lundi. Cela mélangera les recrues avec les vétérans pour le travail sur le terrain pour la première fois. Voici le programme :

OTA : 16-17 mai, 19 mai, 23-24 mai, 26 mai, 31 mai-3 juin
Mini-camp obligatoire : 7-9 juin

Le premier accès médias OTA aura lieu le jeudi 19.

Leave a Reply

Your email address will not be published.