Herta remporte une victoire chaotique et raccourcie par les intempéries en Indy GP

Un pari audacieux pour piquer en premier et échanger les pneus pluie de Firestone contre des slicks avant que les 26 autres pilotes ne fassent passer Colton Herta du 14e au premier a permis au pilote d’Andretti Autosport de contrôler la majorité du Grand Prix d’Indianapolis alors que des accidents, des vrilles et des affrontements continus se produisaient. le parcours sur route mouillée a livré plus de drame en un après-midi que la série NTT IndyCar n’en a apporté toute la saison.

Au moins huit pilotes ont fait face à une adversité majeure sur les huit jaunes du parcours complet. Les problèmes n’étaient pas résolus après que Herta ait franchi la ligne d’arrivée avec une marge de 3,0 secondes sur Simon Pagenaud de Meyer Shank Racing et 7,1 secondes sur Will Power de Team Penske alors que Christian Lundgaard de Rahal Letterman Lanigan Racing s’est écrasé dans le mur des stands.

“Cela a peut-être été la course la plus difficile que j’aie jamais faite”, a déclaré Herta.
Pour Pagenaud, ce fut une performance épique, passant de 20e à deuxième, et pour Power, ses mains stables lui ont non seulement valu son premier podium de l’année, mais l’ont également propulsé en tête du championnat des pilotes. Herta et Pagenaud se sont combinés pour briser l’emprise de Chevy sur la saison en donnant à Honda une finition 1-2.

Pour compléter le top six, Marcus Ericsson de Chip Ganassi Racing a chargé du fond du peloton au quatrième, Conor Daly qui a commencé quatrième et est revenu au cinquième après avoir chuté comme un rocher quand on lui a demandé de ralentir et d’économiser du carburant tôt dans la course par son équipe Ed Carpenter Racing, et Felix Rosenqvist d’Arrow McLaren SP, qui a été éliminé par son coéquipier Pato O’Ward et a dû se battre pour revenir à la sixième place.

La petite équipe d’IndyCar qui pouvait, Juncos Hollinger Racing, a produit son meilleur résultat de tous les temps en prenant la septième place avec Callum Ilott.

COMME CELA S’EST DÉROULÉ

Retardé par la pluie, le GP d’Indy a été déclaré course humide par IndyCar, ce qui signifiait que tout le peloton devait commencer avec les pneus pluie de Firestone.
Christian Lundgaard est sorti au virage 1. Power est tombé au quatrième rang dans la ligne droite alors qu’Alex Palou a pris la tête. Will Power a fait tomber son coéquipier Josef Newgarden sur l’herbe alors que Pato O’Ward a pris la P1 à Palou à la fin du premier tour. Newgarden est passé de la P3 à la P8.

O’Ward a pris 2,6 secondes d’avance sur Palou. Rosenqvist dépasse Palou pour prendre la P2. La puissance est revenue à P4 après une sortie de piste. Herta s’est arrêté au tour 3 pour des pneus alternatifs. Graham Rahal, Marcus Ericsson et Lundgaard sont sortis dans l’herbe et/ou ont filé.

Les leaders ont continué à courir des tours de 1m26s tandis que Herta a eu du mal à garder la voiture droite en faisant un tour de 1m39s sur des pneus secs et froids. O’Ward et quelques autres se sont opposés pour les pneus secs et Herta s’est débarrassé d’O’Ward après avoir attrapé une énorme glissade. Le reste du peloton a ensuite opté pour des pneus secs.

Palou et Kirkwood se sont envolés. Palou a calé la voiture et nous a donné notre premier avertissement au sixième tour. Le leader du championnat a repris dernier en P27.

À l’inverse, Herta est passé de P14 à P1 avec son pari précoce sur les pneus.
La course a recommencé avec Herta en tête, O’Ward en P2, Rosenqvist en P3, Power en P4, Daly en P5 et Newgarden en P6. Dixon est passé de P21 à P15. Ilott est passé de P7 à P14.

Au 11e tour, l’avance de Herta sur O’Ward était de 1,1 s et de 2,1 s sur Rosenqvist. Tour 12, Newgarden a pris la P5. Daly s’est entraîné et est tombé à la 12e place à la fin du tour, affirmant qu’il économisait du carburant. P15 pour Daly au 14e tour. L’avance de Herta grimpe à 3,3s. Le tour 15 a vu Kirkwood partir dans l’herbe pour la deuxième fois.

Rossi et Harvey ont frappé Newgarden au 16e tour alors qu’ils couraient sur trois de large, aplatissant les pneus arrière de Newgarden et l’obligeant à s’arrêter sur le circuit – deuxième jaune de la journée. La journée de Newgarden était terminée. Marcus Ericsson s’est arrêté aux stands pour faire remplacer son aileron arrière endommagé. L’aile avant gauche de Harvey, qui est entrée en contact avec Newgarden, semblait partiellement brisée.

Le redémarrage du 21e tour a vu Sato prendre la P4 de Power entrant dans le virage 1 et, une fois traversé, le contact entre Ilott et VeeKay a envoyé VeeKay sur l’herbe. Il a fait un tête-à-queue en revenant sur la piste et a été heurté à l’arrière droit par Devlin DeFrancesco, un passant innocent.

Le redémarrage du 25e tour a vu Herta faire un bon saut sur O’Ward sans aucun changement à l’avant alors que la pluie approchait de la piste. Au 30e tour, Jack Harvey prend la 5e place à Rossi. O’Ward n’était pas loin de Herta, restant à moins de 0,7 s par tour. Daly est tombé à P23.

Power a relevé Rossi de la 6e place au 32e tour. Herta s’est arrêté aux stands à la fin du tour alors qu’O’Ward héritait de la tête. O’Ward s’est arrêté à la fin du 33e tour. Nous étions sur le point de voir comment se déroulaient les tours d’entrée et de sortie de Herta et O’Ward. O’Ward a dû tenir environ une seconde de plus, pour attendre que Rossi se dresse devant lui, avant de partir. Rosenqvist s’arrête à la fin du 34e tour depuis la tête.

Herta grinça à peine par Rosenqvist alors qu’ils sautaient devant O’Ward. Rosenqvist s’est retrouvé en P2. Ilott est sorti de la piste au 36e tour et a continué alors que Dixon s’engageait dans la voie des stands, à court de carburant. Kellett a déraillé et a calé. Après une longue attente, le troisième avertissement est apparu.

Ericsson et Kirkwood, tous deux confrontés à l’adversité, ont choisi de se retirer et sont passés en P1 et P2 devant Herta, Rosenqvist, O’Ward et Harvey.

Palou s’est ensuite arrêté aux stands et a pris des pneus pluie. Rossi a fait aussi bien que la pluie a recommencé à tomber. La grosse pluie était presque là.

La course a recommencé au 42e tour et un gâchis s’est produit alors qu’O’Ward tentait de dépasser Herta dans le virage 1, ne l’a pas fait, a fait un tête-à-queue, puis a été heurté par son coéquipier Rosenqvist qui a calé et a perdu gros. Sato a également filé. Jaune à nouveau. O’Ward est descendu en P11. Kirkwood s’est arrêté pour les pneus pluie au 45e tour, abandonnant la P2.

Le redémarrage du tour 46 a vu Dixon se dégager et Herta prendre la tête d’Ericsson. Tour 47 – Ericsson est tombé en P5. Rossi, sur pluie, était à 24 secondes de la tête ; jusqu’à P10 au tour 48 ; 47 secondes de retard au 50e tour. Rossi a finalement opté pour des pneus secs au 51e tour. Le pari n’a pas payé.

Grosjean a essayé de passer Harvey pour P4 et Harvey lui a donné une roue envoyant Grosjean tourner en P12. Il semblait que Harvey avait frappé Grosjean au moins quatre fois avec une action côte à côte, roue contre roue. Ilott est monté en P7. Pagenaud courait P3!

Rahal a frappé Kirkwood par derrière et l’a fait tourner au 56e tour.
Herta a tiré 6,8 secondes sur McLaughlin alors que nous devenions jaunes pour la vrille et le décrochage de Jimmie Johnson.

Le peloton s’arrête à la fin du tour 59. Pluies ou slicks ? McLaughlin a battu Herta hors de la voie des stands pour P1, tous deux sur des remplaçants lisses. Tour 61 – VeeKay a filé. Rahal a également tourné. C’est l’heure des mouilles. Dixon, Rossi et Palou étaient parmi ceux qui ont été mouillés. Herta et la plupart des autres leaders font la fosse. McLaughlin, O’Ward, Ilott et Grosjean sont restés en slicks. Harvey a reçu l’ordre de se rendre à l’arrière du terrain pour avoir pris contact sur la voie des stands. Ilott s’est arrêté pour les pluies et est tombé à P15.
Derrière McLaughlin, O’Ward et Grosjean, le reste des leaders sur les pluies étaient menés par Herta, Pagenaud et Power. McLaughlin a filé avec prudence alors qu’ils arrivaient au vert. O’Ward a mené.

Le nouvel ordre de redémarrage était : O’Ward, Herta, Pagenaud, Power, Grosjean et Daly.

La course est alors devenue certaine et au 66e tour, Herta a pris la tête d’O’Ward dans le virage 1. McLaughlin a fait un tête-à-queue et a calé, provoquant un autre avertissement. Rossi, Calderon et Dixon ont été forcés de quitter la piste pour éviter. McLaughlin est passé de P1 à P20.

Au tour 68, sous prudence, O’Ward part en tête-à-queue en slicks, passant de la P2 à la P4.
La course a redémarré au 70e tour alors que O’Ward et Grosjean se sont arrêtés pour les pluies et Herta a pris une avance de 2,0 secondes. Rosenqvist est monté en P8. Ericsson a pris la 4e place à Daly au 71e tour avec 3m45s à courir. Herta a étendu son avance à 3,5 secondes d’avance sur Pagenaud.

Montoya s’est écrasé sur une belle finition avec 1m30 à jouer. La prudence a volé et la victoire est revenue à Colton Herta.

Leave a Reply

Your email address will not be published.